L’efficacité des groupes électrogènes dans les situations de coupure d’électricité ou dans les zones dépourvues de réseau électrique n’est plus à démontrer. Ceux-ci peuvent être destinés à des usages domestiques ou industriels. Leur dysfonctionnement pourrait être synonyme de perte importante pour les grandes entreprises dont la production dépend principalement de l’abondance de courant électrique. La panne d’un groupe électrogène peut être associée à de multiples raisons, dont le manque d’entretien ou un problème pièce hors service. 

Effectivement, il est important de savoir distinguer les différentes causes de panne afin de pouvoir solutionner rapidement et efficacement le problème, sans devoir se procurer nécessairement un nouvel appareil. Ainsi, le présent article se focalise sur les trois principales pannes d’un groupe électrogène, les différentes causes y afférentes et les vérifications requises pour chaque situation observée. 

Incapacité du moteur à démarrer

Un moteur qui refuse de démarrer peut avoir diverses origines :

  • Niveau de carburant insuffisant

Il faudra veiller à ce que le réservoir contienne suffisamment de carburant avant le démarrage du moteur. 

  • Fermeture du robinet du carburant

Ce dernier devra être ouvert afin que le moteur puisse démarrer.

  • Contact de démarrage positionné sur OFF

Celui-ci devra être positionné sur ON.

  • Niveau d’huile insuffisante

À part le carburant, le niveau d’huile devra également être vérifié avant le démarrage de l’appareil. Ainsi, il faudra veiller à ce que la sécurité huile soit enclenchée, car celle-ci permettra de connaître si le niveau d’huile fait défaut.

  • Positionnement du disjoncteur différentiel sur ON

Pour diverses raisons (comme une isolation de l’appareil ou un court-circuit), le disjoncteur peut être enclenché. Ce dernier devra être positionné sur OFF afin de permettre au moteur de redémarrer.

  • Fusible de surtension non fonctionnel

Ce dernier est autant essentiel au fonctionnement de l’alternateur qu’à celui du moteur. Ainsi, afin de lui assurer une bonne fonctionnalité, il faudra penser à le changer régulièrement. 

Un refus de démarrage du moteur malgré la vérification de tous ces points peut indiquer qu’il s’agit d’un dysfonctionnement réel de celui-ci. Par conséquent, se procurer d’un moteur neuf pourrait être une solution envisageable.

Un moteur qui fonctionne mais sans fournir du courant

Il est possible que le moteur démarre, mais que le générateur ne débite pourtant pas de courant électrique. Les causes probables sont les suivantes.

  • Ouverture du débit de l’alternateur

Le disjoncteur devra cette fois-ci être sur ON afin que le générateur puisse produire du courant.

  • Fusible de surtension non fonctionnel

Dans un tel cas, il faudra remplacer le fusible. Veillez à choisir le même modèle. 

  • Groupe non raccordé à la terre 

Il est possible qu’une sécurité empêche le débit. Il faudra s’assurer que le groupe soit raccordé à la terre.

  • Ouverture du disjoncteur différentiel

Dans un tel cas, il faudra penser à réarmer.

Si aucune de ces causes n’a pu expliquer la panne du générateur, le remplacement de celui-ci pourrait être requis. 

Arrêt brusque du groupe électrogène

Il est aussi possible que le groupe électrogène cesse subitement de fonctionner, bien que le moteur ait démarré et que le générateur ait effectivement fourni du courant électrique. Ceci peut avoir différentes explications.

  • Niveau de carburant insuffisant

Le premier réflexe en cas de panne subite du générateur : constater si le réservoir n’est pas vide. En cas d’épuisement du stock de carburant, il faudra réapprovisionner le réservoir.

  • Niveau d’huile insuffisant

Il faut veiller à ce que la sécurité huile soit enclenchée et que le niveau d’huile soit correct pour garantir un fonctionnement optimal d’un groupe électrogène.

  • Enclenchement du disjoncteur différentiel suite à un court-circuit (ou autres causes)

Dans une telle situation, il faudra résoudre le problème associé à cet enclenchement et réarmer ensuite le disjoncteur afin que l’appareil puisse redémarrer.

  • Fusible de surtension non fonctionnel 

Dans le cas d’un fusible dysfonctionnel, il faudra le remplacer pour que l’appareil puisse fonctionner.

Conclusion

Pour terminer, il est à noter que la cause d’une panne pourrait ne pas être forcément évidente. Ainsi, si malgré la réalisation des vérifications diverses susmentionnées, la cause de la panne n’a pas pu être décelée, il serait plutôt judicieux de se tourner vers l’avis d’un professionnel. Ceci permettrait d’éviter d’éventuelles complications. En outre, les qualifications personnelles d’un expert pourraient éviter d’avoir à remplacer entièrement votre groupe électrogène, ce qui serait sûrement assez coûteux. 

Sources :
https://www.maison-travaux.fr/maison-travaux/conseils-pratiques/groupe-electrogene-reagir-cas-de-panne-115827.html
https://groupe-electrogene.ooreka.fr/comprendre/panne-groupe-electrogene